Survivre au froid en extérieur, astuces

Survivre au froid

Construire un abri pour se protéger de l’environnement est nécessaire lorsque les températures sont extrêmes. En cas de grand froid ou de situation d’urgence, cette barrière physique peut être d’un grand secours même si vous avez des vêtements adaptés, une tente d’expédition dernier modèle, un sac de couchage grand froid (- 11 à – 50°C), etc. Un abri est aussi utile contre les prédateurs éventuels, la pluie, le vent…

L’emplacement de votre abri, un critère essentiel

Que vous décidiez de construire un simple trou dans le sol ou un abri plus complexe qui vous permettra de vous reposer quelques jours à l’abri du froid, le choix de l’emplacement est déterminant.

Contrairement aux idées reçues, les zones de basses altitudes des régions très froides ont des températures moins élevées la nuit que les zones plus élevées en raison d’un phénomène de ‘blocage d’air’. Il faut donc éviter les fonds de vallées (humides, plus soumis aux gelées et aux inondations) mais aussi les sommets de collines (venteux), les versants les moins exposés à l’ensoleillement (ubac), les voies dégagées menant à des points d’eaux (animaux), les zones avec de l’eau stagnante (moustiques et autres insectes), des fourmilières, des grands arbres (foudre, tempête), etc.

Quel abri choisir ?

Si vous avez fait l’impasse de matériel de rando sophistiqué et que vous souhaitez vivre l’aventure extrême en vous débrouillant avec vos propres moyens et les matériaux à disposition dans la nature, plusieurs solutions pour construire un abri et vous protéger du froid :

Utiliser un abri naturel et fabriquer un toit ou un brise-vent avec des branchages, des feuilles, etc ; idéalement, trouver une grotte, mais ça peut être aussi un trou dans le sol, un tronc d’arbre mort, etc. ; les sapins peuvent aussi constituer un excellent abri avec leur branchage tombant qui forme une barrière naturelle ; vous pouvez, pour davantage de confort ou si vous restez plusieurs nuits, creuser un trou profond autour du tronc.

Creuser un trou ou une tranchée, y compris dans la neige (grotte de neige) ; il s’agit par contre d’un abri provisoire ou d’urgence.
Fabriquer un abri adossé (arbre, rocher…) : un poteau appuyé sur des branches qui forment une fourche + des branches pour la structure recouverte de feuillage… ; la pente de l’abri doit être orientée face au vent dominant ; isolez le sol avec des branchages.

Fabriquer un abri à structure en A : un morceau de bois solide (entre 3 m et 5 m de longueur), des bâtons qui servent de fourches au poteau, des cordes, des branches pour la structure, des branchages voire une bâche pour recouvrir la structure ; utilisez la même technique que pour un bardage de toit afin d’avoir une bonne étanchéité ; si vous restez longtemps dans cet abri, vous pouvez aussi ajouter de la terre ; fermez l’ouverture avec des branchages.

Fabriquer un abri dans la neige :
– une grotte de neige : trouvez un amas de neige compacte (congère), creusez sur le bord un tunnel d’environ 1 m (l’entrée ne doit pas être face au vent), élargissez ensuite pour créer une plate-forme qui sera plus haute que le tunnel (l’air sera plus chaud); placez une bonne quantité de feuillage sur le sol pour l’isolation ; obstruez l’entrée avec de la neige, un sac à dos, des branchages… ; prévoyez deux trous d’aération, à l’entrée et sur le toit ;
– un abri-dôme moulé : faites un gros tas de branchages, de morceaux d’écorces, de feuilles, etc. ; recouvrez d’une bâche et de neige (sauf pour l’entrée !), attendez que la neige durcisse puis retirez la bâche et les végétaux ; comme pour la grotte, obstruez l’entrée et isolez bien le sol ;
– un igloo : la construction d’un igloo est difficile et requiert de sérieuses compétences ; il constitue un abri polaire très efficace sur le long terme ; le principe : des blocs de neige empilés sur un cercle de 3 m de diamètre en forme de spirale qui se termine par une clé de voûte + un tunnel d’entrée pour retenir l’air froid ; un niveau inférieur pour cuisiner, un niveau supérieur pour dormir…

Ne vous lancez pas dans la construction d’un igloo lors de votre premier trek en région polaire. Faites des stages avant, entraînez-vous : Aventure Humaine ‘Construction d’igloo dans le Jura, la Chartreuse, le Beaufortain ou la Vanoise’, Guide Nature Randonnée ‘Ateliers Igloo’, Libertrek ‘stage bivouac hivernal’, etc.

Astuces de pro abris polaires

Avant de construire un abri, faites un feu.
Pensez à enlever la neige de vos vêtements avant de pénétrer dans l’abri : elle va fondre dans l’abri, mouillant les vêtements et se transformant en glace le lendemain.
Pour éviter l’humidité due à votre haleine lorsque vous dormez, mettez un foulard autour de votre tête.
Il ne doit pas faire trop chaud dans l’abri car il risque de fondre : votre respiration doit être visible.
Si de la glace apparaît sur les murs de l’abri, construisez-en un autre, cela signifie qu’il n’isole plus suffisamment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *