Quand faire du feu devient essentiel..

Faire du feu… par percussion

En trek ou situation de survie, le feu est une priorité. Il permet bien évidemment de se réchauffer mais aussi de sécher ses vêtements, purifier l’eau, réchauffer, cuire, tuer les bactéries des aliments prélevés dans la nature, préparer un bon café ou une tisane, une bouillotte en prévision d’une nuit fraîche… Il permet aussi d’éloigner les petites et grosses bestioles et les insectes. Chaleur corporelle, réconfort, plaisir, sécurité… le feu est vital. Apprendre à faire du feu sans briquet ni allumette est une nécessité quant on fait de la randonnée. Mais peut aussi servir en situation d’urgence.


Carburant, comburant et chaleur…

Le feu est une équation à trois inconnues dont l’élément le plus important est le carburant. Bois, carton, essence, graisse, papier, pneu, vaseline…

Si le bois est évidemment le carburant le plus facile à trouver dans la nature, tous les bois ne conviennent pas. Le meilleur bois est le bois gras (‘Maya stick’… dans les magasins spécialisés). Il s’agit de bois de résineux, saturé de sève (essence de térébenthine + colophane) : pin sylvestre, pin maritime, pin noir, sapin, bouleau..

Les meilleurs bouts sont ceux cassés, qui se situent le plus près du tronc. Lorsque vous en trouvez, ramassez-en plusieurs et conservez-les dans des sacs bien fermés à l’abri de l’air. Un peu partout dans vos affaires pour ne pas en manquer.

Bois gras et pierre à feu

Pour faire du feu, il suffit, à condition de bien s’entraîner, de faire des copeaux de bois gras avec un couteau ; puis de créer des étincelles au-dessus des copeaux avec une pierre à feu ou fire steel (tige de ferrocérium) que l’on gratte avec un racloir ou un couteau. Selon les spécialistes de la survie, il faut choisir une pierre à feu rustique, ergonomique, assez longue et la rende très visible pour ne pas la perdre.

Finalement ce qui importe, c’est pas tant la marque de la pierre à feu (Tinder-on-a-Rope Light My Fire, Grenhaven, kit Allume-feu magnésium portable AGM, Topways Fire Starter, The Friendly Swede, KrisVie…) que la technique.

Astuce de trappeur canadien : un kit d’urgence composé d’un tube étanche facile à atteindre avec de l’étoupe (bourre de chanvre, de lin…) et un briquet.

Pour ceux qui souhaitent faire du feu sans aucun matériel rapporté, il y a la technique du forêt : une baguette de bois gras taillée en pointe que l’on faire tourner rapidement sur un morceau de bois gras… Très difficile. Ils ne sont que très peu à Koh-Lanta à l’avoir réussi ! La technique par friction avec un archet est tout aussi difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *